Bezà Mahafaly

La Réserve Spéciale de Bezà Mahafaly (Région Atsimo-Andrefana) est situé à 35 kilomètres au nord-est de Betioky sud, dans le Sud-Ouest de Madagascar. Elle est gérée par Madagascar National Parks (ex-ANGAP), avec pour partenaire de Recherche l’ESSA-Forêts. L’ESSA-Forêts y gère le Centre de formation et de recherche. La Réserve de Bezà Mahafaly a une superficie totale de 4.600 ha, comprenant deux noyaux durs non contiguës distantes de 8 km, respectivement de 80 ha et 520 ha. L’ESSA-Forêts est appuyé financièrement par la Fondation Liz Claiborne et Art Ortenberg à travers la Fondation Tany Meva, pour la réalisation de ses activités de recherche et de formation dans la Réserve et ses alentours.

Population

La population de Bezà Mxahafaly est composée surtout de Mahafaly, et de quelques Antandroy et Tanalana. Ils vivent principalement de l’élevage bovin et caprin extensif, ainsi que de l’agriculture. La population est très jeune car elle est composée pour plus de 50% de personnes ayant entre 15 et 30 ans. Le taux d’analphabetisme est très élevé (76%). La forêt procure aux paysans divers produits dont de la nourriture, du bois de construction, des plantes médicinales, etc.

Flore

Le premier noyau dur (ou première parcelle), d’une superficie de 80 ha environ, est constituée d’une forêt-galerie longeant la rivière Sakamena (affluent de la fleuve Onilahy). Cette forêt est dominée par Tamarindus indica et quelques autres légumineuses endémiques dont Albizzia polyphilla, Acacia rovumea. Le deuxième noyau dur (ou deuxième parcelle) est large de 520 ha. Elle est dominée par des espèces endémiques caractéristiques de la forêt aride et épineuse, adaptée à une longue saison sèche. Il s’agit entre autres de Alluaudia procera (Didieraceae), Commiphora spp. (Burseraceae), Dolichos spp. (Papilionaceae).

Faune

Bezà Mahafaly abrite 5 espèces de lémuriens dont deux diurnes (Propithecus verreauxii et Lemur catta), et trois noctures (Lepilemur leucopus, Microcebus murinus et M. griseorufus). Une étude à long terme sur la dynamique de deux espèces diurnes est en cours depuis plus de 15 ans. On y rencontre également 4 espèces de petits mammifères, dont Echinops telfairi. L’herpétofaune est aussi très riche, avec 17 espèces de sauriens, 12 de serpents et 2 de tortues dont la rare tortue radiée Astrochelys radiata. Plus d’une centaine d’espèces d’oiseaux sont recensées à Bezà Mahafaly dont six appartient à la famille endémique des Vangidae.

La Réserve reçoit chaque année des étudiants de cinquième année de l’ESSA-Forêts pour participer au field school (cours pratique sur le terrain), avec comme thème principal la gestion durable des ressources naturelles.

Bezà Mahafaly constitue pour l’ESSA-Forêts un terrain d’application en matière de conservation et de développement. Les actions sont entreprises avec la participation des communautés riveraines. L’ESSA-Forets a effectué de nombreuses interventions en matière de développement dont entre autres la construction et la réhabilitation d’écoles, la construction de puits, la fourniture de charrue par un sytème de micro-crédit. Il a aussi appuyé techniquement et financièrement les activités des associations villageoises de la zone périphérique.

Atouts

Beza Mahafaly possède de nombreuses potentialités touristiques. On y trouve des espèces de plantes présentant des formes d’adaptation à la longue saison sèche; le fourré xérophile est dominé par des plantes de la famille endémique des Didiereacées tandis que les tamariniers et les légumineuses dominent la forêt galerie. Plus de la moitié de ces plantes sont utilisées médicalement et certaines espèces sont préférées pour des usages particuliers. On peut citer entre autres les mendoravy (Albizzia tulearensis) pour la fabrication de cercueil et l’espèce de vanille endémique Vanilla madagascariensis (vahinamalo) utilisé comme aphrodisiaque et katrafay (Cedrelopsis grevei) qui est un anti-asthénique et un anti-colique pour les hommes.

Quant à la faune, Bezà fait partie des bons sites d’observation des oiseaux du biome de l’ouest et du sud malgache parmi lesquels 6 espèces de la famille endémique des Vangidae, le Coua géant et le pigeon vert. Les lémuriens diurnes de Beza (propithèques et makis) sont faciles à trouver et acceptent d’être observés de près. Mis à part les sauriens, l’abondance des reptiles est très saisonière.

Bezà Mahafaly offre aussi une multitude de paysages tels la forêt galerie, le fourré xérophile, une savane herbeuse hérissée de termitières, une zone humide temporaire lieu de prédilection des canards sauvages pendant la saison pluvieuse mais cédant progressivement la place à diverses cultures (oignons, maïs, haricots) au fur et à mesure de la décrue, un canyon, des zones sableuse et rocailleuse. À cela s’ajoute la culture du peuple Mahafaly qui est très attaché à leurs zébus et à la vénération des morts dont les tombeaux sont savamment décorés d’aloalo (sculpture funéraire en bois) et de nombreuses cornes de zébus tuées lors de la préparation des funérailles. En plus, les visiteurs de Bezà Mahafaly pourront visiter le gisement de sel gemme, ainsi que la fabrication du rhum local. Pour compléter le tout, une visite du musée s’impose pour mieux apprécier la Réserve et sa biodiversité, la culture Mahafaly vue dans son ensemble ainsi que les insectes de Beza pour les amateurs d’insectes en général et des papillons et des coléoptères en particulier.

Accès

L’accès à Bezà Mahafaly passe par la ville de Betioky Sud à partir de laquelle on atteint le campement de la Réserve après une heure et demie de voyage sur route secondaire avec une voiture à quatre roues motrices. À cause des nombreuses déviations sur la route, il est souhaitable de se faire accompagner par une personne venant de Betioky et qui connaît bien la route. Le visiteur pourra se renseigner sur la route à suivre à Betioky, ou y prendre un guide accompagnateur ou même pour louer une charrette si on n’a pas de véhicule. Pour accueillir ses visiteurs, des aménagements écotouristiques ont été mis en place dans l’enceinte du campement. Ainsi, les visiteurs peuvent camper avec leurs tentes dans les aires aménagées à cet effet. Une bibliothèque y est également ouverte.

Pour tous renseignements (logistique, conditions pour la recherche, etc…) contacter
Mme Mia Razafimahefa
mia.razafimahefa@gmail.com
+(261) 34 057 4249

Cliquer ici pour avoir plus d’informations sur la Réserve Spéciale Bezà Mahafaly

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :